jeudi 2 février 2017

Ty Segall & The Sore Losers




The Sore Losers - Skydogs

Reliquat de l’année passée, cet album est une petite bombe de Rock & Roll. Belgique, terre de Rock qui marque (dEUS, Ghinzu  Venus, Triggerfinger, Girls in Hawaii …) et d’où vient ce groupe Garage Rock.


Du riff en veux-tu en voilà, des gimmicks et solos  qui sautent aux oreilles, des chansons à chanter à tue-tête... Tel est truffé ce disque terrible qu’est Skydogs ! Leur troisième brûlot ! Blood Moon Shining met direct dans le bain avec son riff heavy, reptilien et son final emballé quasi Stoner. Ensuite, ça ne débande pas d’un iota ! Chansons "presque" Pop qui restent en tête (Got it Bad, Can’t you see me Running, Emily, All I Am) Rock & Roll échevelés imparables secs et nerveux (Cherry Cherry, Dirty Little Pretty Thing) et Rock bien badass efficaces (Nightcrawler, Don't Want It Here) qui se suivent, s’enchainent et qui vrillent, jusqu’au joyaux de fin. White Whale clôturant superbement cet album, avec ses faux airs de I Want You (de qui vous savez !) ! C’est frais, c’est très bon et puis … cette pochette ! La grande classe !


Pour info, pour les Nantais, il sont vendredi prochain au festival Les Nuits de L’Alligator en première partie de Boss Hog (un autre groupe de Jon Spencer !) ( http://www.stereolux.org/agenda/les-nuits-de-l-alligator-boss-hog-sore-losers-guadalupe-plata ). Pour les autres : tournées française en ce moment même !




Ty Segall - Ty Segall

Année à peine commencée et Bam, Pan dans ta tronche, nouveau disque de Ty Segall !!!

Et quel putain de disque, non de dieu ! "Baby gonna break a guitar !" qu'il dit d'entrée ! Yeah, grosse envie de la foutre en travers de la gueule de tous ces cons ! Bon, écoutez ce titre et déjà cela vous calmera un peu ! Efficace riff qu’on accueille à oreilles bien ouvertes, Ty a conçu ce disque avec une partie des Muggers, son groupe de scène de l’été dernier et produit par Steve Albini. Autant dire, des pointures  du genre : Cronin, Moothart, Kelly et Ben Boye (piano, Ryley Walker entre autres collaborations) + Albini, producteur, entre autres, de Nirvana pour In Utero ou des Stooges, mais aussi musicien !


Et l’alchimie est parfaite ! Cette dernière se manifeste pleinement sur Warm Hands (Freedom Returned). Titre de plus de dix minutes qui joue les ascenseurs émotionnels, passant du Punk/Stoner le plus dur à la Jam du type Floyd période Barrett, au milieu du morceau ! Superbe tour de force. Les autres titres marquants sont : les très Wilco et magnifiques Talkin’ et Papers, ou le Beatlesien Orange Color Queen , moment de calmes, assez champêtres, au milieu de la furie habituel du génial Segall ! Oui, parce que vous ne serez pas en terre inconue avec des brûlots comme le frontal The Only One ; le bruitiste et jouissif Thank You Mr. K ; ou bien, le faux calme Take Care (To Comb Your Hair) !


C’est superbement bien joué, en groupe, "live in studio", avec une production finalement assez chaude du père Albini (d'habitude plus abrasif). Au final, Ty met la barre très haute avec ce disque, et ceci dès le début 2017 ! Année qui démarre donc sous les meilleurs auspices, du moins au niveau musical !

Tchao bises les rockers ! A bientôt !

Arno

samedi 31 décembre 2016

Retour sur 2016... troisième partie et...

...non, pas la fin ! Nous n'avons pas fini de découvrir de la bonne musique de 2016. Un rock venu de Croatie, du Stoner du Pérou ou de l'Electro faite par des inuits !



Ty Segall - Emotional Mugger :

Le prolifique américain, après son fabuleux Manipulator, revient avec un disque abrasif et des guests expérimentés, souvent doux-dingues (Dale Crover, King Tuff, Mikal Cronin, Charles Moothart… entre autres). Disque plus difficile d’accès mais qui s’incruste durablement au fur et à mesure des écoutes. Je trouves dans ce disque des passages robotiques qui rappellent le premier QOTSA ! Toujours aussi déjanté (écouter Diversion !) et bordélique. Bref, c’est du Ty comme on aime ! Du Rock Garage qui lorgne de temps en temps vers le Metal !





Brant Bjork - Tao Of The Devil :

Brant Bjork, batteur légendaire de Kyuss sur trois disques, chantre du Desert Rock depuis qu’il sort ses disque en solo. Je n’ai pas toujours été fan du bonhomme sur disque (en live c’est bandant !), mais avec Tao je retrouve chez lui ce que j’aime le plus : une musique chaude, cool et un Rock sexy. Ça groove tout en bousculant fort parfois, avec quelques réminiscences Stoner qui font du bien !





 Ray LaMontagne – Ouroboros :

Album Folk apaisant très Floydien ! J’en parlais ICI :





Agnes Obel - Citizen of Glass :

Avec ce disque, la belle Agnès parvient à injecter un peu d’Electro à sa musique organique qui lie la Pop et le Classique. Toujours aussi doux, apaisant, magnifique… mais tourné vers de nouveaux horizons. Agnès arrive à nous surprendre tout en étant dans la continuité de ses deux premiers superbes albums.

Écoutable ici : https://agnesobel.bandcamp.com/album/citizen-of-glass
Visible en concert ici :  http://concert.arte.tv/fr/agnes-obel-au-college-des-bernardins





 Thee Oh Sees - A Weird Exits :

Des Oh Sees complètement “refondus” par le leader John Dwyer ! Il a viré les anciens par un bassiste et deux batteurs. Groupe resserré donc, avec une puissance de feu en live, et qui parvient à se renouveler sur disque. On trouve toujours cette frénésie d’origine, mais les deux derniers titres, plus apaisés, ouvre une porte à ce Garage Rock vers le Psychedelisme des 70’s de San Francisco. Une version moderne tout de même, mais un lien de parenté certain. Passionnant.





Neurosis - Fires Within Fires :

Disque assez court qui donne envie de le remettre rapidos. Toujours entre attraction et répulsion, Neurosis fait dans l’efficace ! C’est sale mais, d’une certaine manière, très planant. Moins séminal, pour moi, que leur précédent opus, ce Fires Within Fires n’est pas dénué d’intérêt. Une grosse claquasse dans la tronche, mais on en redemande et on aime ça, maso qu’on est !





The Last Shadow Puppets - Everything You've Come To Expect :

Pas de surprise avec ce second disque, mais quelle Plaisir que de retrouver ces deux sbires et leur Pop classique mais classieuse ! Kane et Turner sont des esthètes et des cadors !

J’en parlais ICI !





Heron Oblivion - Heron Oblivion :

Tu lis des bonnes critiques, tu écoutes le disque et tu trouve ça très bon. Tu te dis que les guitares te rappellent quelque chose, mais tu ne te rappelle plus très bien ! Ça t’énerve grave donc tu creuses, tu vas à la pêche sur internet et là, c’est l’évidence : ce son de gratte que tu kiffais c’est les guitares de Comets On Fire, groupe dont tu étais orphelin depuis leur génial Avatar. Je parie que cette « histoire » vous rappelle quelque chose qui vous ait déjà arrivé !

Superbe album de Rock Psyché avec une demoiselle au jolie brin de voix dedans !

Écoutable en entier ici : https://heronoblivion.bandcamp.com/album/heron-oblivion





Purling Hiss - High Bias :

Découverte récente, de ce Rock très 90’s, un peu Shoegaze, un peu Noise avec des guitaristes qui savent jouer et qui aiment les duels habités ! Vous allez aimer les huit premiers titres de ce disque et enfin succomber avec les 11mn super bandantes de Everybody In the USA ! Putain de bonne musique !





Salem's Pot - Pronounce  This ! :

On est dans le terrain de jeu où joue Uncle Acid. Doom teinté de 70’s avec un chant qui rappelle Electric Wizard et des claviers qui font penser à feu John Lord ! C’est, au final, assez frais, groovie et cette musique rend rapidement dépendant ! Je trouve que Salem’s Pot se démarque de cette scène qui souvent tourne en rond. Tenez, ça s’écoute gratos ici : https://salemspot.bandcamp.com/



Bon, je vous souhaite, bande de furieux rockers, une très belle année 2017 ! 
Plein de bonheur, de javas entre amis et du bon son dans les oreilles pour cette année qui arrive à grands pas !

A bientôt !

Arno

mardi 27 décembre 2016

Retour sur 2016... seconde partie !!






Red Fang  – Only Ghosts :

Pas de surprise, Red Fang fait du Red Fang ! Mais putain que c’est jouissif ! Un très bon album qui botte le cul et qui se bonifie avec les écoutes. Si vous aimez ce groupe, vous aller kiffer ! On peut dire désormais qu’il y a une patte Red Fang, reconnaissable à la première note !





David Bowie★ :

Drôle de début d’année ! Un album annoncé dans la surprise générale et un décès qui a pris tout le monde de cours, quelques jours après ! Reste un disque qui innove encore, avec des pointures du Jazz que le grand Bowie emploie à jouer sa musique ! Un hybride de Pop, de Rock et de fait, de Jazz. Les paroles sont glaçantes : Look up here, I'm in heaven/ Regardez par ici, je suis au paradis ; I've got scars, that can't be seen/J'ai des cicatrices, qui ne se voient pas sur Lazarus, entre autres. David Bowie aura été surprenant, magnifique, insaisissable, génial… jusqu’à la fin !

J'en parlais ICI en début d'année !






 Iggy Pop - Post Pop Depression :

Peut être pas la claque assuré, mais un excellent disque tout de même ! Le récent live qui vient de sortir est bien bonnard ! Et quel backing band !
Voir ma chro ICI





Gojira – Magma :

Jamais été fan du groupe basque, avant ce Magma. Je me suis même emmerdé ferme lors de la première partie de Metallica au Stade de France, à contre-courant du reste du public, ce jour-là. Pour moi, cela avait plus ressemblé à une bouillie sonore qu’à de la musique (mis à part, peut-être, pour la batterie !). J’ai quand même fait l’effort avec l’écoute du single, Stranded, qui m’avait bien plu ! J’ai bien fait, ce disque étant une bonne claque dans la tronche. Noir, tribal, bijou brut, qui laisse transpirer toute la détresse et la tristesse des frères Duplantier, qui ont perdu leur maman avant l’écriture de ce disque. Grand album et succès complet à l’international pour nos frenchies.





Giraffe Tongue Orchestra - Broken Lines :

Blase improbable pour ce supergroupe formé de membres ou ex-membres de groups prestigieux : Mastodon, Alice In chains, The Mars Volta et The Dillinger Escape Plan. Et, contrairement à beaucoup de super groupes, il en ressort un excellent disque, avec un William Duvall (Alice in Chains) quasiment méconnaissable ! Voix incroyable et musique stylée Metal/Rock classieux. Ça passe tout seul et glisse facilement dans vos oreilles. Un coup de cœur !






King Gizzard and The Lizard Wizard - Nonagon Infinity :

Les australiens prolifiques (cinq albums sont attendus pour 2017 !!!!), nous bouscule avec ce disque qui forment un tout ! Quasi 42mn qui s’enchainent frénétiquement et ne laissent pas le temps de respirer. Intense et (presque) traumatisant ! Si vous adhérez, par contre, c’est un big trip assuré.






The Limiñanas – Malamore :

Enfin ! Enfin ce groupe a le succès qu’il mérite en France ! Cette année 2016, aura vu l’hexagone raccrocher au wagon des Anglo-Saxons, à coup des concerts intenses et orgasmique, aux quatre coins du pays. Amplement mérité et ce Malamore vient enfoncer le clou avec ses mélodies au charme sixtie, mais aussi moderne, assumé ! Ce groupe est grand ! Et allez le voir en live, c’est du grand art ! Il est temps d'aller se baigner !






Witchcraft – Nucleus :

Bombe Doomesque de grande classe ! La voix de Pellander est à tomber par terre et les riffs mammouths complètement addictifs !
A voir plus ICI !






Rival Sons - Hollow Bones :

Hard Rock à l’ancienne avec des ziquos de haute volée et un chanteur à putain de voix. Une de mes claques du Hellfest 2016 ! Un majorité de titres bien roots et bien enlevés, les Rival Sons font le job et le font très bien. Même avec le Blue, ils assurent grave : Black Coffee !




 
Farflung – 5 :

Il y a quelques années, un split EP avec Black Rainbow, m’avait complètement terrassé ! Laissez tomber les ersatz, Farflung est le véritable descendant de Hawkwind ! Metal trippant qui emprunte à ce dernier mais qui possède sa patte et fait entrer cette musique dans l’époque moderne. Planant, mais la baffe est bien frontale ! Écoutable en entier ici : https://heavypsychsoundsrecords.bandcamp.com/album/farflung-5

Écoutez ce Lupine atomique :





 Black Moutain – IV :

Album Floydien par excellence ! Les nappes de claviers rappellent plusieurs fois le regretté Rick Wright ! Mais toujours avec ces riffs de guitares plombés qui lorgnent toujours autant vers un Stoner racé ! Bonnard !

A voir aussi ICI !!




A bientôt les rockers... pour la suite !!

Arno